J'étais heureuse de pouvoir me procurer ce nouveau roman en avant-première à Livre Paris, le moins que l'on puisse dire, c'est que je l'ai dévoré.

 

sangs_maudits__tome_1___alliance_forcee_1037521_264_432

Dans un monde édifié sur les ruines d’une civilisation ancienne au savoir prodigieux, détruite par la guerre, et dont les vestiges sont des trésors pour lesquels certains sont prêts à tout, même à tuer, Shanell, courtisane de Nicée, une cité sous protectorat de l’Empire, s’efforce depuis toujours de mener une vie discrète pour protéger son secret. S’il était dévoilé, ce dernier lui vaudrait une fin horrible. Pourtant, l’assassinat de l’un de ses clients, après la découverte d’un complot, fera totalement basculer son existence. Pour survivre et tenter de contrecarrer cette conspiration, la jeune femme se lancera dans un périlleux voyage au coeur des territoires sauvages en compagnie d’un protecteur improbable, qui pourrait bien se révéler le plus grand danger de tous.

 

 

 

 

 

 

Excellent premier tome d'un nouvel univers qui s'annonce riche et prometteur. Bettina Nordet nous met tous les indices sous les yeux, pourtant, ils ne prennent sens qu'à la fin de ce roman haletant.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire durant les premières pages, le temps de me familiariser avec ce monde différent et les personnages, mais ensuite, j'ai été totalement prise par l'histoire. Le périple de Shanell et Kalden permet au lecteur de découvrir le monde dans lequel les personnages vivent, avec des règles, des secrets, des antagonismes qui n'ont pas fini, à mon avis, de créer des retournements de situation dans la suite. Si au début, tout semble très clair, tout blanc ou tout noir, on s'aperçoit bien vite que ce n'est pas le cas, qu'il y a de nombreuses zones de gris et que certains personnages sont loin d'être irréprochables, tandis que d'autres, considérés comme sans foi ni loi, suivent un code d'honneur qui leur est propre.

J'ai apprécié que Shanell soit un personnage fort mentalement, elle est intelligente et a de la ressource, mais reste néanmoins fragile et emplie d'humanité. On sent sa jeunesse (22 ans), elle n'est pas encore totalement amère, elle a même encore une foi étonnante en l'humain, pourtant le poids de son secret l'a fait mûrir. Un secret que l'on ne découvre que tardivement dans le roman et qui m'a vraiment surprise, tant tout semblait pourtant clairement établi. Bettina Nordet manipule le lecteur avec brio, car les indices sont là, j'ai relu certains passages et je me suis rendu compte que je les avais interprêtés au regard de ce que je pensais être un fait établi, comme les personnages du roman.

Kalden aussi a bien des secrets, dont certains dont il n'a même pas conscience, lui qui a été forgé par son passé au sein des Chevaliers-dragons. Le voir se débattre entre cette éducation qui lui a tracé sa voie et les vérités qu'il découvre et qui remettent tout en question le rend humain et touchant parfois.

Les préjugés et les peurs sont au cœur de l'histoire et de la découverte des deux personnages principaux de l'autre et d'eux-mêmes.

L'écriture est toujours fluide et addictive.