Scorpi tome 2 : Ceux qui vivent cachés

 

scorpi 2

Depuis qu’elle vit au manoir Scorpi, Charlotte découvre un nouveau monde. S’il n’y avait que son fiancé Adam et sa singulière famille de tueurs à gages, et surtout son formidable petit frère Elias, les journées seraient déjà bien remplies. Mais il y a aussi toutes les créatures magiques qui s’efforcent d’agir normalement pour lui faire plaisir… et échouent toujours à un moment ou à un autre. Charlotte ne sait plus si elle doit trembler ou rire, mais elle les adore ! Pourtant, un jour de septembre, leur nouvelle vie bascule dans l’angoisse. Un homme, dit le Chasseur, a entrepris de traquer et d’éliminer les créatures. Adam lui-même le redoute, et est contraint de se cacher. Seule Charlotte a la capacité d’agir, l’homme ne lui fera aucun mal puisqu’elle est humaine. Mais justement, elle n’est qu’une humaine, c’est elle la plus faible normalement ! Il y a fort longtemps, Charlotte a entendu dire que les légendes naissent toujours d’un malentendu. Eh bien, elle ne va pas tarder à en avoir la preuve.

 

Une suite haute en couleur qui nous donne à voir le quotidien bien particulier de la fiancée d'un tueur scorpi. Pas facile de rester normale quand on vit dans un manoir rempli de créatures surnaturelles à l'aspect et à la mentalité des plus extraordinaires ! Certes, à part belle-maman, tout le monde semble aimer Charlotte, mais la jeune femme n'en demeure pas moins circonspecte et note précieusement dans un carnet toutes les informations qu'elle glane, pour essayer de mieux comprendre ces créatures si spéciales. De ses nymphes de compagnie au majordome, en passant par la cuisinière, les jardiniers ou encore la vieille gouvernante, il y a un monde fou au manoir Scorpi !

Charlotte exerce ses talents de comptable pour Adam. Pas évident pour elle d'accepter l'idée que son fiancé est riche, très riche, très très riche... grâce aux contrats qu'il effectue. Mais il a accepté qu'elle mette son veto après examen des contrats qui lui sont proposés, c'est déjà ça. Pour sortir un peu de cette vie tourbillonnante et complètement en dehors de sa réalité, la jeune femme fait du bénévolat pour une association. Rien de risqué, a priori. C'est pourtant en sortant de ses heures de bénévolat que Charlotte se retrouve une fois encore précipitée dans une série d'événements surnaturels. Sa rencontre avec le Geistjäger, le Chasseur, lui fait prendre conscience que les créatures de l'ombre ont des ennemis puissants, et que même Adam se montre prudent face à cette menace, lui le tueur invisible et craint de tous.

Une fois encore, la gentillesse et la « banalité » de Charlotte vont être ses meilleurs atouts face à des ennemis acharnés. Son utilisation de facebook, notamment, est à mourir de rire, tout en étant redoutablement efficace. Plus elle se montre « normale », plus les créatures de l'ombre la vénèrent, à son grand désarroi. C'est aussi pour ces qualités trop souvent dépréciées que l'inspecteur Balard la prend sous son aile, elle, la fiancée du tueur qu'il traque depuis longtemps. J'adore ce personnage, tout comme j'adore Lazare ou Elias, Clématite ou Firmin. Et c'est parce qu'ils sont tous si attachants qu'on ne peut que détester leurs ennemis, qui tuent et traquent sans distinction.

À mesure que l'univers surnaturel se développe, de nouvelles questions se posent, questions auxquelles j'espère que nous aurons des réponses dans le tome suivant : Qu'est-il arrivé à Myosotis et Clématite ? Et Julia : vraie mégère ou personnage plus complexe ?

Et Adam, dans tout ça ? Dans le premier tome, on le voyait comme un tueur féroce, décalé quand il s'agissait des sentiments. Ici, nous le découvrons protecteur vis à vis des siens, pas seulement sa famille ou Charlotte, mais tous ceux qui se sont placés sous sa protection. Nous le voyons aussi impuissant, car le Geistjäger peut le détecter et donc l'affronter. Devoir laisser Charlotte, sa petite fiancée humaine si fragile, faire face seule ou presque, est un crève-coeur pour lui. Partagé entre amour et devoir, il montre un côté plus « humain ». J'aime beaucoup l'éclairage que nous donne le dernier chapitre, avec le point de vue d'un autre personnage, sur la façon dont Adam protège Charlotte, et pas seulement d'un point de vue physique.