J'ai acheté le kindle de ce roman lors de la Grosse Op de Bragelonne/Milady sur les recommandations d'une de mes lectrices. J'avoue que ni le titre, ni la couverture n'avaient retenu mon attention en parcourant la liste des livres en promo. Mais vu que Karine et moi avons pas mal de lectures en commun, j'ai suivi son conseil.

 

un-cadeau-du-ciel-918993un-cadeau-du-ciel-511420

Depuis toujours, Elina n’a qu’une raison d’être : elle apparaît au chevet des mourants, et montre à l’âme détachée de son corps la porte qu’elle doit traverser.
Ce qui attend les humains de l’autre côté ? Elle n’en a pas la moindre idée, et elle s’en fiche. Ceux-là ont eu leur temps sur Terre, ils n’avaient qu’à mieux l’employer, non ?Jusqu’au jour où elle laisse échapper une âme... une âme dont le corps est revenu à la vie grâce aux soins acharnés d’un médecin des urgences. Puis une deuxième...

Prise en défaut, Elina n’a plus le choix, elle doit comprendre ce qui rend cet homme si particulier. Son destin achèvera de basculer lorsqu’elle se retrouvera précipitée sur Terre, apeurée et ignorante, avec un seul nom à la bouche, celui d’Éric Séguin, le médecin qui aura changé sa vie.

Tout semble les opposer : elle est un ange, il est humain, elle accomplit son travail de façon mécanique, sans émotion, sans empathie, alors qu'il se bat passionnément pour sauver des vies, au détriment de la sienne. Disons-le clairement, bien qu'ange,  Elina n'est pas spécialement sympathique au début du roman, pas méchante, pas cruelle, juste obsédée par ses excellentes statistiques et totalement indifférente. Une indifférence qui se fissure le jour où Eric parvient à lui "voler" une âme. Puis une seconde. Elle commence à l'observer, à le suivre, pour comprendre comment cet humain si semblable aux autres a pu la faire échouer.
L'arrivée d'Elina sur Terre change tout. Elle se retrouve perdue, submergée par les informations, les émotions, elle réalise alors combien la vie humaine est complexe, faite de choix permanents, et que le temps, notion inconnue des anges, est au centre de toutes les préoccupations. Or, elle ignore pourquoi on l'a envoyée, et pour combien de temps. Est-elle punie, a-t-elle une mission à accomplir ?  Sa naïveté enfantine est touchante. Eric, fidèle à lui-même, l'épaule, la protège, lui enseigne. Pour elle, il change son rythme de vie, elle devient sa priorité, alors qu'il sacrifiait tout son temps à son travail de médecin urgentiste, malgré les remontrances de sa soeur.
C'est une histoire mignonne, sans grand rebondissement, plaisante à lire, qui montre combien il est important de prendre du temps pour ce qui compte vraiment et de profiter pleinement des moments de bonheur et de ceux que l'on aime.

Le style est très agréable, même si je ne suis pas une grande fan de la narration au présent et à la première personne du singulier. Cependant, on a l'alternance du point de vue d'Eric et d'Elina, avec leurs dilemmes, leurs espoirs, ce qu'ils n'expriment pas forcément à haute voix. Ils vivent pleinement le moment présent, redoutent l'avenir, tellement incertain, donc le présent se justifie. Par contre, je n'aime pas les incises sans inversion sujet/verbe. Je préfère largement un "crié-je" à un "je crie", qui fait trop "parler".