Aurora, Roxane Dambre

Je vous disais il y a quelques jours que ce roman me faisait de l'oeil. après la lecture plus que plaisante d'Animae, j'ai donc cédé à la tentation et découvert un nouvel aspect de l'univers de Roxane Dambre.

aurora-941134-264-432

Tout s’annonçait pourtant bien, en cette rentrée à la Sorbonne. J’étais acceptée dans la prestigieuse Ecole Pratique des Hautes Etudes pour une thèse en langues sémitiques et hébraïques.

La promesse d’années d’études éclatantes, à moi les secrets des civilisations disparues ! Et puis...

Et puis Yann a débarqué dans ma vie. 50 ans, 1m80, yeux bleus, cheveux argent coupés ras, blouson de cuir, énorme moto.

Avec une histoire invraisemblable de parchemins vieux de plusieurs millénaires à traduire, pour lesquels il avait besoin de moi.

Parchemins qu’il aurait piqués dans les réserves secrètes du Vatican. Oui, parce qu'en plus il est prêtre!

Au début, j’ai cru à un bizutage organisé par ma directrice de thèse. La traduction des parchemins allait sûrement aboutir à « Bravo, Aurore! » ou « Bienvenue dans les meilleures années de ta vie ! »

Mais dans la bibliothèque de l’université, le livre que je venais chercher a été détruit.

Et les deux bibliothécaires atrocement torturés avant d’être tués, par une créature terrifiante qui m’appelle « Aurore chérie » et m’explique que nous allons faire équipe.

Moi, je ne suis pas croyante, Dieu et les anges, ça ne me dit rien. Mais je le sais maintenant, les démons, eux, existent.

Et le pire d’entre eux, Asmodeus, un des rois de l’Enfer, vient de m’obliger à faire alliance avec lui.

 

Très différent d'Animae, que j'ai lu juste avant, ce roman m'a fait l'effet d'un film d'aventures.

Il se compose de deux parties : la première se déroule à Paris, dans la petite vie d'étudiante d'Aurore. On voit comment la jeune femme se retrouve embarquée dans une mission assez incroyable, au point d'ailleurs qu'elle croit à une blague. Le décalage entre ses pensées et le but réel de la mission dans laquelle elle se trouve embarquée par ce prêtre pas comme les autres est amusant... jusqu'à ce que l'ennemi surgisse.

La deuxième partie se déroule à l'étranger, et on plonge alors dans la pleine réalisation de la prophétie, avec une succession de phénomènes de grande ampleur tous plus angoissants les uns que les autres. Là, pour le côté film d'aventures, je visualisais parfaitement les effets spéciaux, mais aussi les scènes de tension et d'attente, quand nos héros se démènent pour sauver l'humanité. C'est dire si l'écriture de Roxane Dambre est visuelle et addictive.

L'intérêt de l'histoire réside dans les personnages : l'héroïne, Aurore, est une jeune femme ordinaire qui se voit confrontée à l'extraordinaire. On peut s'identifier à elle. J'ai beaucoup aimé ce cher père Yann et les nonnes, les anges aussi, pour leur humour, même si j'ai trouvé que Yann perdait un peu en saveur dans la seconde partie du roman, son côté un peu rock and roll s'efface. Mais le pompon revient à Miss Asmodée, personnage ambigu, tantôt extrêmement sympathique, tantôt atroce, on ne sait jamais sur quel pied danser avec elle, ce qui met du piment dans l'intrigue.

L'alternance des points de vue nous permet de prendre la pleine mesure des enjeux de cette mission. C'est bien écrit, et pour moi qui ne suis pas une grande spécialiste de la religion et des textes religieux, il n'y a eu aucun ennui à voir la réinterprétation que propose l'auteur pour son roman.

Alors maintenant, je vais essayer de tendre l'oreille, qui sait, j'entendrai peut-être mon ange me parler ;-)