Cela faisait un moment que ce livre se trouvait dans ma pal. Il y a quelques jours, un autre titre de Roxane Dambre m'a tapé dans l'oeil sur Amazon, j'ai donc décidé de me plonger dans Animae pour voir si le style de l'auteur me plaisait. Bingo ! Je l'ai dévoré (et j'ai acheté et commencé à la suite le fameux livre tape-l'oeil, Aurora).

 

animae,-tome-1---l-esprit-de-lou-447306-264-432

 

 

« Je m’appelle Lou, j’ai 20 ans, et dans quelques heures, je vais m’installer dans les bureaux de la DCRI, les services secrets français. 

 

Mon job ? Officiellement, consultante au département de recherche sur l’inexplicable. Officiellement. Parce qu’en réalité, je traque une bizarrerie qui rôde dans la nuit parisienne, un truc que je n’ai pas encore cerné, mais qui fait hurler de rage mon instinct de panthère.

 

Oh, je ne vous ai pas dit ? Comme tous ceux de ma race, ma vraie nature est animale, et je me transforme à volonté. Nous, les Daïerwolfs, formons un peuple très puissant, mais contraint à se cacher des faibles humains. Enfin, faibles… pas tous. L’officier qui m’a recrutée, le capitaine Sylvain Levif, pourrait me vaincre d’un seul regard tant il me plaît ! À cette heure, je n’ai pas encore décidé si cela va rendre ma mission plus agréable ou plus compliquée. Ou les deux. Et zut. Pourquoi ces choses-là n’arrivent-elles qu’à moi ? »

 

L'humour très particulier de Lou m'a beaucoup fait penser à celui de Charley Davidson, ce qui est un excellent point. Ça change, ça fait du bien, c'est drôle, dynamique et les retournements de situation sont légion.

Lou (de son vrai nom Aloysia) fait partie d'une race de créatures pouvant prendre la forme animale de leur choix. Pour sa part, elle affectionne surtout la panthère, et on peut dire que Lou a le tempérament joueur et provocateur d'un félin. Certes jeune (20 ans) elle n'en demeure pas moins une traqueuse redoutable des Daïerwolfs. Elle parvient, avec l'aide de son ami Camille, expert en informatique, à se faire engager par les services secrets français. Chargée d'étudier les dossiers susceptibles de concerner des affaires surnaturelles, Lou démontre rapidement un vrai talent pour régler les affaires en question.... et faire tourner en bourrique son supérieur ! Les conditions de son embauche sont un peu farfelues, mais ça va bien finalement avec notre héroïne.

Je ne m'étendrai pas sur le fond de l'intrigue pour ne pas spoïler, mais j'ai aimé découvrir les règles si particulières du peuple Daïerwolf, uni par un esprit collectif dont il est a priori impossible de s'affranchir. Appréciable aussi de voir Lou adopter selon les circonstances différentes formes animales, au gré de ses besoins. L'explication donnée aux prénoms des Daïerwolfs est intéressante, ils révèlent beaucoup de choses. Je sais donc que dans les tomes suivants, j'y serai attentive.

Les personnages qui gravitent autour de notre héroïne, Daïerwolfs ou humains, sont également riches de promesses pour la suite de la série. Je dois dire que Sylvain Levif est tout à fait le genre de personnage que j'affectionne, tout comme son acolyte à la double personnalité, Benjamin. J'ai beaucoup apprécié Camille, aussi, qui revendique sa couardise et qui pourtant prend sur lui pour seconder son intrépide amie. Enfin, non négligeable aussi, le fait que l'histoire se déroule en France !

J'ai aussi apprécié la petite nouvelle qui complète le livre, à la fin, et nous donne à comprendre les relations de Sylvain et Benjamin, puisqu'elle nous relate les circonstances tragiques de leur rencontre et de l'amitié qui les lie.

Je lirai donc les tomes suivants, et en attendant, je me suis déjà plongée dans Aurora.