iStock_23120731_LARGE_2

Une nouvelle chronique qui me ravit : celle de Boulimique des livres, qui a si bien cerné ce que j'ai essayé de faire passer dans ce quatrième tome. Merci Séverine pour ce bel avis.

 

Ah! Que c'est agréable de replonger dans l'ambiance si poétique et bienfaisante crée par Aurore Aylin. C'est toujours un enchantement que de retrouver cette famille si atypique et si attachante.
À chaque fois que je dévore un tome de cette saga, je n'éprouve toujours qu'un seul regret, celui de devoir fermer le livre lorsque celui-ci est terminé.



Un point que j'apprécie tout particulièrement avec cette série, c'est qu'à chaque tome, nous avons l'impression de changer d'univers. Pourquoi? Eh bien! Parce qu'à chaque fois, nous découvrons une nouvelle légende et de nouveaux êtres magiques.
Après le highlander fantôme, l'ange ténébreux (mon chouchou!!) et le dragon enchanteur, cette fois nous faisons la connaissance avec Korenn. Un jeune homme.... très félin.
Comme tous les autres mâles que nous croisons dans cette contrée, il est lui aussi à croquer (miam miam!). Ah comme j'aimerai moi aussi être une sorcière Kergallen!!!!

Cette fois, c'est la mystérieuse Sélène, amoureuse des animaux, qui est mise en avant. Jusqu'à présent, j'avais eu un peu de mal avec ce personnage croisé bien trop rapidement dans les précédents tomes. Sélène est une jeune femme adorable, mais qui comme toutes les autres sorcières de la famille, peut se révéler explosive et teigneuse. Elle est une fervente protectrice de ses petits protégés et mieux vaut éviter de se mettre sur son chemin ou de vouloir leur faire du mal.
Elle a une vie assez tranquille, bien que très remplie. Elle passe son temps à vouloir aider les animaux ce qui fait que son arche ne désemplit pas. 


Korenn s'est enfui du royaume de Tir na nOg où il était retenu prisonnier par une famille de sorciers pratiquant la magie noire. Arrivé sur Terre, complètement perdu, il va se trouver sur le chemin de Sélène, la seule capable de pouvoir l'aider.
Si les débuts sont assez houleux, au fil du temps, ils vont de plus en plus s'apprécier au point de chacun vouloir se sacrifier pour l'autre.


Franchement, avec Korenn, Aurore ne pouvait pas trouver meilleur compagnon pour Sélène.



Une chose est certaine, Aurore aime les animaux, particulièrement les chats. J'ai beaucoup aimé les anecdotes tournant autour d'eux, en particulier sur leur côté précieux et difficile (j'ai les même à la maison).


Encore une fois, personne n'est oublié. Nous retrouvons le clan dans son entier, même si certains membres ne font qu'un passage furtif. Corentin et Sophie sont particulièrement mis en avant. Nous découvrons un jeune homme plus sérieux et bien plus mature qu'il ne le laisse à penser. Quant à Sophie, désormais libérée de sa folie, elle peut se révéler très puissante, mais surtout très maligne.


Ce tome illustre parfaitement le combat entre le bien et le mal. Vers la fin, nous sommes plongés dans un combat difficile où tous les coups sont permis. Heureusement, l'union fait la force comme à chaque fois.

Et bien entendu, l'humour est encore très présent dans ce quatrième tome. Que serait une histoire des Kergallen sans les célèbres blagues de Corentin et les échanges piquants avec cette chère Naïs!!!



En bref, encore un tome excellent. Vivement la suite!!!