Les Légendes de Djaïd-2 : L'Ombre et le Chasseur

sur Amazon

 

Ce tome 2 était très attendu, je crois, au vu de l'enthousiasme suscité par chacun des textes qu'Ysaline Fearfaol a publiés sur son blog sur les personnages de l'Ombre et le Chasseur. Deux personnages charismatiques, énigmatiques, que tout oppose et qui pourtant vont se trouver réunis.

 

51OckVfxHGL__SX322_BO1,204,203,200_

 

Quand parle le Sang de la Forêt…

Elle est la tueuse que l'on engage pour éliminer ceux contre lesquels la justice ne peut rien.

Il la pourchasse obstinément à travers tout Djaïd.

Elle est l’Ombre, il est le Chasseur.

Pour le meilleur et pour le pire, leurs destins ont été liés bien avant leur naissance, mais un représentant de l’ordre peut-il accepter de renier tout ce qui fait sa vie pour une criminelle… ?

 

Ce second opus nous permet de retrouver l'univers très riche de Djaïd, cette contrée disparue depuis longtemps mais dont les légendes liées aux Filles de la forêt, cette lignée de femmes-félins, sont encore vivaces. Nous quittons l'univers des plantations décrit dans Tristan et Izabeau pour une période différente : les hommes et les femmes de Djaïd ont conquis l'espace et colonisé de nouvelles planètes, la technologie s'est développée. Je ne suis pas une grande fan de romans SF de type space opéra, heureusement, on évite l'écueil des voyages interplanétaires longs et détaillés. Ici, ces voyages servent l'histoire et ne représentent pas le cœur de celle-ci.

Donc, la technologie est très avancée. Pourtant, le Sang de la Forêt est toujours là, il coule dans les veines de Chhaya, alias l'Ombre, et elle est parfaitement intégrée à ce monde dans lequel elle est née, maîtrisant à merveille l'informatique, notamment, en dépit de son évidente proximité avec la nature. Elle a choisi de mettre ses particularités au service de ceux qui ne peuvent espérer obtenir justice, quitte à plonger dans l'illégalité. L'Ombre est une tueuse à gages réputée, insaisissable, dangereuse. Elle est aussi terriblement joueuse et provocatrice, ses gènes félins la poussant à entraîner son dernier adversaire en date dans un jeu dont elle maîtrise les règles. Un défi que le Chasseur, le policier le plus réputé et doué de tout l'empire de Djaïd, se fait fort de relever. À ses risques et périls ! Son ego va en prendre un coup, mais il en ressortira changé.

 

La première rencontre de Reynaud et Chhaya est à mourir de rire (enfin, pour tout le monde, lectrice comprise, sauf Reynaud...). C'est le début de la fin pour le célèbre Chasseur et le commencement d'une danse entre les deux, sous le regard hilare du meilleur ami de Reynaud, le très sexy inspecteur Ghislain La Fronde. Ce sont les deux points que j'apprécie toujours, justement, dans les romans d'Ysaline Fearfaol : les personnages secondaires bien présents et utiles à l'intrigue (il n'y a pas que l'inspecteur La Fronde, d'ailleurs, dans ce roman, mais aussi Espérance et tous ses compagnons) et l'humour qui parsème l'histoire. La nature féline de Chhaya la rend joueuse, taquine, mutine, elle aime faire de petites plaisanteries plus ou moins innocentes (le fameux fond d'écran qu'elle « offre » au Chasseur...), ce qui nuance aussi son personnage de tueuse à gages : non, elle n'est pas une psychopathe dénuée d'empathie ou de cœur, c'est même tout le contraire, elle a une forme de moralité, des valeurs bien à elle, et c'est ce que le Chasseur va découvrir, au point de devoir se remettre en question sur ses propres valeurs et certitudes.

 

Une autre chose que j'apprécie, c'est la place de la femme dans ce roman : elle n'est pas le faire-valoir du héros, c'est même bien souvent elle qui lui vient en aide dans des situations périlleuses où ils font équipe. Ce n'est pas non plus systématiquement l'héroïne qui s'efface ou remet son mode de vie en cause pour vivre une histoire d'amour, il y a un véritable équilibre qui s'installe.

Les particularités des Filles de la Forêt se dévoilent peu à peu, et j'ai aimé retrouver, même brièvement, les héros du premier tome (chronique ici)

 

L'écriture est toujours fluide et addictive, les personnages attachants et surprenants, en bref, on passe encore un excellent moment !