Demain paraîtra le recueil L'ivre Coeur 2017. Disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal, L'ivre Coeur est un beau projet dont les bénéfices seront reversés à l'association Solidarité femmes, qui lutte contre les violences faites aux femmes.

Comme je vous le disais il y a quelque temps, et comme vous pouvez le voir sur la couverture, j'ai eu le plaisir d'offrir un texte pour ce recueil. Il s'agit d'une nouvelle-préquelle des Kergallen.

Qu'est-ce qu'une préquelle ? Et bien, c'est tout simplement un texte se déroulant avant un roman ou une série. Ne dites pas à mon amoureux que je suis une sorcière, il me croit fleuriste en Bretagne, se déroule quelques années avant le premier tome des Kergallen. Si vous avez lu un ou plusieurs tomes de la série, vous aurez donc le plaisir de retrouver les Kergallen dans toute leur splendeur. Si vous n'avez pas encore franchi le pas, la nouvelle vous en donnera peut-être l'envie, puisqu'elle peut être lue indépendamment des romans.

16105902_1108977199227930_5312393242502225207_n

 

Ne dites pas à mon amoureux que je suis une sorcière, il me croit fleuriste en Bretagne : ce (long!!!!!!) titre est un clin d'oeil à un roman de Eileen Cook, Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver. Cette nouvelle s'inscrit dans un réseau de textes autour de Gaëlle et Bastien, personnages secondaires de la série pour lesquels j'ai une tendresse particulière. Si vous voulez tout savoir ou presque de leur histoire, vous pouvez donc lire ou relire les textes les concernant :

Dites-le avec des fleurs (dans Les Kergallen-3,5 : Nouvelles)

Ne dites pas à mon amoureux que je suis une sorcière, il me croit fleuriste en Bretagne (L'ivre coeur 2017 Amazon ou kobo ou toute autre plateforme numérique)

Quand la magie pétille (sur le blog)

Le monstre du Loch Ness (dans Les Kergallen-3,5 : Nouvelles)

Et si vous voulez voir Gaëlle avec ses fleurs, vous pouvez lire Benjamin, le fleuriste agressif.

 

L'ivre Coeur regorge de textes tous plus beaux les uns que les autres, des textes offerts par mes collègues auteurs, pour vous procurer des heures de lecture que nous vous souhaitons douces, plaisantes. Et solidaires.

 

16299035_1808828642710379_2781886266280747481_n