La meute de Chânais-4 : Ciaran

Sur amazon, kindle et papier

 

À mesure que la série d'Ysaline se déroule, nous découvrons l'étendue de son univers. Car chaque tome nous en montre un aspect. Ici, nous avons un tome plus sombre, plus fantasy aussi, même si bien sûr, l'étincelle d'espoir reste tout au long de l'histoire.

 la-meute-de-chanais-tome-4---ciaran---l-epreuve-870488-264-432

La meute de Chânais, une meute pas comme les autres…

Des temps sombres s’annoncent en Avalon… La Lune de Sang s’est levée, amenant avec elle chaos, mort et destruction. Des temps terribles qui vont rejaillir sur la Terre des hommes et frapper de plein fouet la meute de Chânais…

Les secrets de Ciaran, le jumeau de Faolan, en font la victime désignée du cauchemar engendré par la lune maléfique. Une fois encore, pour sauver l’un des siens, la meute se mobilise, quand bien même Ciaran la repousse, allant même jusqu’à se couper du frère dont il est si proche.

Seule Eanna, l’empathe du clan, semble être capable de le toucher, mais parviendra-t-elle à inverser un sort que nul n’a jamais pu contrer… ?

 

 

La couverture, signée Fleurine Rétoré, du Monde de Fleurine, est à nouveau une belle réussite.

 

Depuis le début de la saga, nous voyons les jumeaux Faolan et Ciaran comme les rigolos de la bande, toujours prêts à s'amuser, à draguer, à concocter une bonne blague. Personne, pas même les membres de la meute, n'imaginait qu'ils pouvaient cacher eux aussi des secrets. Pour Faolan, le secret de son amour désespéré pour Blodwyn a été révélé dans le précédent opus. Le déclencheur du mal-être de Ciaran, qui voit son frère s'éloigner, accaparé par la femme qu'il aime et ses nouvelles responsabilités. Parce que Ciaran, c'est celui qui a toujours veillé sur les autres, et en particulier sur son frère cadet (oui, quelques minutes font de lui l'aîné), il se culpabilise de ressentir de l'amertume, de la jalousie alors qu'il se réjouit du bonheur de Blod et Faolan. C'est auprès de la discrète Eanna qu'il va trouver un peu de réconfort, mais pas assez pour lutter lorsqu'un ennemi insidieux va s'en prendre à lui.

 

Si les louves de la meute sont en infériorité numérique, elles occupent une place de choix dans le groupe et ne sont jamais en reste, qu'il s'agisse de mettre ces messieurs au pas ou de partir au combat. Jusqu'à présent, on avait vu surtout Yseult, Ailis et Blod. Eryn et Eanna sont encore peu connues. Ce quatrième tome nous permet justement de découvrir cette dernière. Sa nature empathique en fait quelqu'un de profondément gentil. Eanna est attentive aux autres, discrète et observatrice. Elle est la première à percevoir que Ciaran est tourmenté, même s'il ne se confie pas à elle. Mais gentille et discrète ne signifie pas effacée : quand Eanna prend une décision, elle s'y tient contre vents et marées. Aussi, ayant décidé de sauver Ciaran, elle va s'y attacher, au mépris de sa propre santé. C'est elle qui va le maintenir à flots, elle qui va faire le lien entre les jumeaux, alors que tout lien est coupé entre eux.

La relation qui s'établit entre Ciaran et Eanna pourrait, a priori, sembler assez proche de celle d'Aloys et Ailis, dans le tome 2, pourtant ce n'est pas le cas. Aloys, pouvait se raccrocher à Ailis, mais il avait la possibilité de chercher du réconfort auprès du reste de la meute et son esprit était intact. Pour Ciaran, Eanna est la dernière étincelle d'espoir qui parvient encore à repousser, parfois, la Chose qui l'a envahi et qui le contraint à des actes qui vont à l'encontre de ses convictions les plus profondes.

 

Les trois premiers tomes portaient sur des ennemis naturels de la meute. Avec celui-ci surgit un adversaire d'autant plus dangereux qu'il s'agit d'une créature mal connue, très insidieuse, qui devient l'ennemi de l'intérieur à l'insu de tous, y compris celui qui l'a fait entrer. En Avalon, la Lune de Sang est une période tragique qui s'accompagne de possessions et de combats sanglants, contre lesquels la Dame du Lac et ses druidesses ne peuvent pas grand-chose, sinon tenter de protéger les innocents. Les Choses issues de la Lune de Sang partent en quête de leurs victimes, les traquent, attendent le bon moment pour s'emparer d'elles. Et la plus ancienne, la plus puissante des Choses, a jeté son dévolu sur Ciaran, à un moment où ce dernier est particulièrement tourmenté et donc plus facile à approcher.

On assiste aux tourments du loup, qui sent confusément que quelque chose ne va pas sans parvenir à comprendre de quoi il s'agit, jusqu'à ce qu'il soit trop tard. Comment lutter alors qu'il est persuadé que seuls les faibles peuvent être possédés et que la Chose attise les braises, entretient le négatif pour lui faire perdre toute estime et combativité ? Pour la première fois, Ciaran est totalement seul : dans les moments les plus difficiles, il a toujours pu compter sur la meute, sur son frère, mais cette fois-ci, le lien est rompu. C'est à Eanna qu'il se raccroche.

 

Avec ce quatrième tome, nous voyageons aussi en Avalon, dont on découvre les aspects les plus sombres : la Lune de Sang, mais aussi la Meute Sauvage en proie aux luttes de pouvoir, le retour d'un personnage que tout fan qui se respecte hait (devinez de qui je parle), les arènes... Ce roman nous donne à voir également le poids des responsabilités d'Ysolda, la Dame du Lac : druidesse, souveraine, guerrière, elle doit faire passer son peuple avant toute autre considération, quand Duncan, lui, tente de sauver un membre de sa meute. On assiste à toute la complexité de leur couple si particulier, où chacun doit faire passer son devoir avant tout.

 

Mais cette atmosphère tragique est entrecoupée de moments de tendresse, voire de rires, avec l'ambiance typique de la meute, et surtout l'histoire d'amour qui se noue entre Eanna et Ciaran. Comme toujours aussi, les couples déjà formés continuent à évoluer et à jouer un rôle essentiel. Je dois dire que si je ne connaissais pas déjà l'histoire de Duncan (oui, je nargue un peu, ayant la chance d'avoir déjà lu le tome 5), je le plaindrais d'autant plus à la fin de cette aventure : en quelques années, sa meute a connu un certain nombre de bouleversements, et avec l'arrivée d'un nouveau « membre » des plus inattendus, ça promet des étincelles, pour ne pas dire des explosions !

 

Pour l'anecdote, si vous avez lu le tome 3 des Kergallen, vous avez fait la connaissance d'une druidesse d'Avalon qui se trouve également dans le tome 4 de la Meute de Chânais, Inaïa.