Quand Isabelle Ice s'amuse avec nos deux familles, Charles et Flavien, ça donne une fanfic amusante !

 

C’est la fête !

Flavien et lui couraient dans tous les sens. Le travail ne manquait pas. Rien que d’installer la tente de réception cela allait leur prendre un temps fou. Surtout avec 3 chats qui jouaient avec les ficelles et les piquets…et qu’il ne fallait surtout pas contrarier. Avoir les de Chânais sur le dos c’était son quotidien, mais quand les Kergallen aussi étaient de la partie…pffff ! Et cet abruti de Flavien à supporter en plus. A croire qu’il était le seul à souffrir de la situation. Et les jérémiades sans fin du jeune homme ne faisaient pas avancer les choses, mais lui tapaient sérieusement sur le système. En plus, il était bon à rien. L’acteur au rabais, enfin le comédien, ou quelque soit le nom qu’on voulait lui donner, faisait presque autant de dégâts que les chats : nœuds dans les ficelles, piquets tordus, doigts écrasés en tentant d’enfoncer ses fichus piquets…. Il aurait pu écraser ses propres doigts mais noooooon : il avait fallu qu’il tape sur ceux de Charles. Et la partie cuisine pour la petite sauterie… alors que Charles galérait avec ses doigts meurtris qui nuisaient sérieusement à la précision de ses gestes, le boulet réussissait à renverser les verrines si difficilement dressées et à brûler les feuilletés. Charles se retenait de pleurer. C’est que son enfer personnel avait été très claire : « Cette soirée, en l’honneur de Corentin et Titouan, doit être parfaite » et la terrifiante Azilis avait renchéri : « Ça vaudrait mieux pour vous deux ! pour une fois qu’on récompense nos deux garnements au lieu de devoir les punir. ». Charles craignait la jeune femme presque autant que Blodwyn, et ce n’était pas peu dire. Il venait d’éviter les chats qui s’étaient faufilés entre ses pieds, rattrapant de justesse le plateau qu’il emmenait sur le buffet sous le barnum, lorsqu’il fut brusquement aveuglé par quelque chose qui lui tomba sur les épaules, le faisant hurler… et laisser tomber son plateau. Le rire de hyène de Flavien s’arrêta net lorsque l’agresseur de Charles l’abandonna pour lui sauter dessus et lui tirer les cheveux. Charles reconnut alors Flipper, le singe d’une des Kergallen. Même les animaux des deux familles se liguaient contre eux. Et comme si le fait de penser aux deux familles les avait fait apparaître….  Charles et Flavien se retrouvèrent sous les regards désapprobateurs de tous les membres qui semblaient contrariés. Titouan et Corentin semblaient même désespérés.

111846575_m

— Mais…mais c’est pas possible ! On se croirait à un mariage !

La détresse des deux jeunes gens était palpable. La redoutable Azilis se tourna vers Blod

— C’est pas croyable ! Même un truc aussi simple que d’organiser une fête pour deux ados, ils sont pas capable de le faire !

— Ouai. A croire que louer des DVD et commander des pizzas, c’est au-dessus de leurs capacités.

Hein ? DVD ? pizzas ? Mais… mais…maiiiiiiiiiiiiiiiiis…. Ils avaient trimé comme des esclaves pour rien ! Le regard de Charles errait sur les familles courroucées, et il déglutit péniblement. Sélène, la propriétaire du singe psychopathe, rangea son téléphone.

— Je viens de commander les pizzas, Thaïs et Kieran vont s’arrêter au vidéo club en venant. Une chance qu’ils aient été retardé.

Duncan prit la parole :

 — Tous, dans la salle de télé. Blod, Azilis, vous vous occupez de nos deux abrutis ?

— Et comment !

Les regards des deux jeunes femmes se croisèrent un instant. Elles se sourirent avant de s’adresser à Charles et Flavien.

— Il ne vous reste plus qu’à ranger tout votre bazar, commença Blod

— Et pour vous aider…

Charles retint son souffle. De l’aide ?

— On vous laisse Flipper, Mordor, Fox, et Llwynog ! finit Azilis.

Le gémissement de désespoir de Charles et Flavien fit éclater les jeunes femmes de rire.

10 Simon's Cat Lunch Break