Le mois de la romance s'achève sur l'article de Vanessa Terral, auteur chez Pygmalion, aux éditions du Petit Caveau, et aux éditions du Chat noir.

 

l'article de Vanessa sur les Romantiques-le site

page auteur facebook

blog auteur

 

J'ai découvert Vanessa Terral dans le recueil paru aux éditions du Chat Noir : "Le lamento des ombres". Sa nouvelle m'avait beaucoup plue.

couv-gardien-source-terral-petite-version

« Puis elle le vit. L’individu qui l’observait se tenait en retrait, à l’opposé de la pièce. Il ne cherchait pas à se fondre dans l’assemblée des gens bien nés. D’ailleurs, ceux-ci l’évitaient. C’était presque imperceptible, mais le flot des civilités s’écartait de lui dans une valse consommée. »

En cet été 1814, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne, et son héritière, Anne-Hélène, sont conviées au bal du comte de Forcalquier. Si une telle invitation ne se refuse pas, la marquise est inquiète. Quelques mois auparavant, sa fille a souffert d’un mal funeste et été sauvée in extremis. Depuis, elle n’est plus tout à fait la même…
Quelle est donc cette ombre qui plane sur Anne-Hélène ? Et pourquoi le mystérieux Lazare, baron d’Oppedette, semble-t-il soudain subjugué par la jeune débutante ?

Avec Le Gardien de la Source, Vanessa Terral inaugure un nouveau genre en transposant le mythe d’Hadès et Perséphone au XIXe siècle.

Mon avis : Qu'il est agréable de lire une romance avec un contexte historique, se déroulant en France, et mettant à l'honneur un mythe antique ! Ce n'est pas banal, tout comme l'écriture, très riche et peut-être pas abordable pour tous, mais au rythme envoûtant. Nous voyons évoluer la jeune Anne-Hélène, héritière du domaine familial : de la jeune et innocente "Agnelle", couvée par sa mère qui l'aime tendrement mais ne voit en elle qu'une enfant à protéger de tout, elle devient femme déterminée qui prend son destin en main. Face à elle, le sombre Lazare, homme en disgrâce sur lequel courent des rumeurs, et qui est le gardien d'un lourd secret dont dépendent bien des vies. Un conseil avant d'entamer la lecture : si vous ne connaissez pas le mythe antique, allez vite en découvrir les grandes lignes, vous n'en apprécierez que mieux l'histoire, et certains clins d'oeil à celui-ci (le narcisse, Marie-Constance et sa connaissance des plantes...)

 

cinqpassousterre_web

Début de l’été, près de Toulouse.

Jabirah se réveille dans une cave, malade et incapable de faire un geste. Une femme ne tarde pas à la rejoindre. Elle dit s’appeler Muriel et être une engeôleuse d’esprits, une sorte de médium dont le but est de protéger l’harmonie entre les ombres et les humains. Cette illuminée propose à sa prisonnière un marché qui ressemble plutôt à un chantage: la servir, en échange de quoi elle lui rendra son suaire. Paraît-il que Jabirah est une mâchonneuse de linceul, un vampire nouveau-né dont le corps va pourrir et se décomposer si elle n’ingère pas régulièrement des bouts de son drap mortuaire, et cela jusqu’au dernier fil. Quant à ce qu’elle demande en retour, bah, trois fois rien!
Simplement de tuer un engeôleur fou qui veut réveiller le passé de la Ville rose…

 

preview_aube

« Marre de jouer les éboueuses ! De ramper dans les divers infra-mondes à traquer les monstres les plus tordus de la Création. Et maintenant, on nous envoie sans équipier, direct au casse-pipes ! Trop de boulot, qu’ils disent. Trop de manifestations. Il paraît que c’est à cause de la fin du monde. Quel monde, déjà, je ne sais pas trop… Mais quelle fin en plus ?! On a déjà eu droit à l’éclipse de 1999, au bug de l’an 2000, à l’ère du Verseau qui s’est glissé quelque part là-dedans et maintenant à décembre 2012 grâce à cette connerie de calendrier maya ! N’importe quoi…
Remarquez, je devrais quand même me méfier ; je suis bien placée pour savoir qu’en matière de légendes, il n’y a pas de fumée sans feu. La preuve : moi, ça fait trois semaines que je suis un ange guerrier.»

À peine décédée, Solange est envoyée à l’armurerie divine. Le Livre de saint Pierre a parlé : guerrière par prédisposition naturelle, mais ange sans grande valeur, elle ne sera d’aucune utilité dans la guerre qui oppose les siens aux démons. Autant l’utiliser près des Fosses, ces lieux dispersés dans les plans qui ont pour point commun d’abriter des Larves et autres créatures de cauchemar. Lesquelles ont une fâcheuse tendance à fuguer…
Un job qui n’a rien de bien intéressant – à part une meilleure connaissance des différents types d’effluves méphitiques – jusqu’à ce qu’elle découvre que les démons aussi envoient des guerriers dératiser les abords des Fosses. Dont Terrence et Aghilas… ce dernier possédant le même Don qu’elle, un pouvoir très rare visiblement : le Feu des Ténèbres.