Beaucoup me disent combien cette couverture est belle, et je dois dire que j'en suis très fière. Comme vous le savez sans doute, je réalise mes couvertures toute seule comme une grande, et je dois dire qu'au fil du temps, je progresse (en toute modestie).

Pour cette couverture, j'avais une idée assez précise en tête, à l'origine, je voulais un modèle aux cheveux plutôt courts, et si possible une femme de dos. Impossible de trouver ce que je cherchais. J'ai ensuite cherché une femme regardant par-dessus son épaule, une façon de sous-entendre "je suis tournée vers l'avenir mais je regarde mon passé" (oui, très conceptuel). Les rares modèles que j'ai trouvés étaient trop... glamour, fragiles, bref, ce n'était pas ma Nina. Et puis, parmi  les modèles aux cheveux courts et bruns, je suis tombée sur celle qui est devenue l'incarnation de mon héroïne. Il y a des photos très différentes, prises à des époques différentes, de cette jeune femme, et j'y ai vu à la fois Nynève et Nina. Cette photo où elle est tournée, le visage à peine visible, était juste parfaite pour moi : mystérieuse et gracieuse, féminine mais pas apprêtée...je n'ai plus eu qu'à jouer sur les éléments pour créer ma couverture : habillage (en réalité, on ne le voit pas sur la photo originale, mais le modèle porte un bustier qui dénude très largement les épaules, au point qu'on pense qu'elle est nue), tatouages, et puis, comme je la faisais regarder vers la lune, mes bêtas m'ont suggéré de glisser un dragon...

 

Contrairement, à Joanna, cette fois-ci le modèle a fait l'unanimité chez Ysaline et Magali, qui m'ont juste demandé de revoir les proportions de façon à donner l'impression que Nina regarde la lune, et de revoir aussi l'emplacement du nom de l'auteur.

ébauche  1 : premier jet sans finesse, juste pour donner une idée générale et voir si le modèle plaisait aux filles.

 

MoyenneNina ébauche 1

 

À la base aussi, le tissu qui drapait ses épaules était bleu (pour aller avec l'image du fond nocturne) mais Ysaline trouvait que ça faisait trop robe de bal, pas assez sombre pour un personnage comme Nina, et m'a suggéré le noir.

ébauche 2 : proportions revues, et tissu plus soigné

Nina ébauche 2

Enfin, au dernier moment, j'ai ajouté les tatouages, éléments essentiels du personnage, d'autant que la plume et le signe de l'infini ont une vraie signification quand on connaît un tout petit peu mon héroïne.

déshabillage de couverture

On dit que le diable est dans les détails... Je crois qu'on peut dire qu'en effet, ce sont les petits détails sur lesquels les filles et moi avons chipoté qui font que cette couverture est, à mon avis, la plus réussie des trois tomes.