Mère Fée, de Cécile Ama Courtois.
 
J'avais déjà beaucoup aimé Eve au sable dormant, la plume de Cécile m'a une fois de plus ravie.

51tfv6j4QSL__SY291_BO1_204_203_200_QL40_

 

Hélène, jeune fille aussi complexée qu'introvertie, est plongée comme d'habitude dans la lecture d'un de ses contes de fées favori, parfaitement indifférente à tout ce qui l'entoure. Sa mère, excédée par son attitude, émet à voix haute le souhait qu'elle s'en aille pour de bon vivre dans le "monde enchanté" de ses livres ! À compter de cet instant, l'existence grise et routinière d'Hélène va brusquement prendre un tour insensé. Fées en voie d'extinction, chats qui parlent et elfes sexy, c'est de la fiction tout ça… non ?
 
 
Un conte de fées pour adulte... voilà, c'est dit, la petite fille qui sommeille en moi s'est laissée porter par cette histoire pleine d'humour et de tendresse. C'est frais, mignon, touchant, drôle, avec une petite touche sexy. Hélène, la jeune fille rêveuse et sans grâce, Enor, le prince arrogant et agaçant, et Puck, le chat machiavélique mais sympathique, nous entraînent au pays des fées, des elfes, et des dragons. J'ai particulièrement apprécié les touches d'humour à travers certains apartés de l'auteur ou certaines pensées de l'héroïne. Je regrette que le développement de la relation entre Enor et Hélène soit si rapide, j'aurais aimé voir l'amour éclore entre eux, j'aurais aimé assister à davantage de prises de bec, mais c'est le propre des contes de fées, après tout... j'en ressors en tout cas avec le sourire.